Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"pas touche à mon pays miss Bruxelles" ou la crise politique en Pologne illustrée par Disney

cette année 2016 l'histoire s'est accélérée.

et chaque histoire peut être racontée de différentes façons. le point de vue varie selon que l'on soit victime ou bourreau, gagnant ou perdant, impliqué ou d'extérieur. trop souvent on prend le parti d'en pleurer alors qu'on peut très bien en rire pour exorciser.

c'est ce qu'on va faire. la méthode polonaise me direz Vous. et je Vous répondrais que les tchèques ont la même. La même en mieux, car comparé au leur, notre humour est même assez tragique.

trop souvent aussi, ce que les média francophones publient sur la Pologne est encore dominé par un part unique que je qualifierai d'européiste, qui n'est plus au pouvoir depuis 2015. pour ceux qui croient encore en la narration ouiouiste de la religion européenne cet article peut être la première fois qu'il ont un autre regard sur la situation en europe centrale.

la tentation serait grande de démonter point par point leur narration en imposant l'extrême inverse. il y a tellement de mensonges à démonter que ça serait une misssion de salubrité très sérieuse... mais raconter cette année politique avec moins de dramatisme partisan et plus de recul m'a paru un défi narratif plus rigolo.

notamment quand il a fallu trouver des illustrations à cette chronique palpitante. ah, oui et je précise copyright Disney, pour toutes les images (et moi pour toutes les captions) comme ça c'est fait.

ensuite il y a la barrière de la langue. la plupart des expressions courantes dans la langue polonaise en politique sont spécifiques au contexte et nécessiteraient un lexique explicatif rien que pour les traduire de manière compréhensible...

c'est là qu'intervient l'astuce de l'illustration. on a vu dans la campagne américaine de l'année dernière que l'image primait de plus en plus sur le fond. et me faire encore mieux comprendre j'ai choisi des scènes de films archiconnus dans nos 2 pays.

Vous ne pourrez plus dire que Vous ne saviez pas. enfin, bon "archiconnus", c'est ce qu'on va voir. voyons qui parviendra à identifier tous les classics représentés...

0

La situation initiale du pays est marquée par une presse à 75 % aux mains de propriétaires allemands, donc farouchement pro Europe, mais une Europe à la sauce Merkel. (cette situation du marché journalistique n'a d'ailleurs pas trop changé.)

Forcément la capacité des polonais à appréhender par eux mêmes le monde extérieur s’en ressent. et celle des européens, à connaître la situation en Pologne, est baisée elle aussi puisque Vos journaux citent tout le temps les mêmes sources.

1

la principale opposition reste le réseau d'information de l'Eglise catholique, avec ses nombreux titres de presse, chaîne de radio et de télévision. souvent appelée en français #réinformation ou #cathosphère (vils néologisme que mon correcteur d'orthographe souligne.) elle a gardée chez nous le même nom qu'elle portait sous le régime communiste, drugi obieg, "le deuxième circuit".

une partie est d'ailleurs en français et peut être téléchargée y compris en France. c'est juste que cette "catacombosphère" ne vit pratiquement que de dons alors que les polonais, déjà sollicités par le caritatif, font vivre beaucoup de branches à l'étranger avec des revenus imités.

quête à l'église pour les pauvres par les pauvres

2

Le chef de file de l'opposition à cette union germano européenne, Jaroslaw Kaczynski sait que les polonais en ont marre de la corruption du gouvernement depuis 8 ans, mais aussi que sa propre personne continue à inspirer le rejet.

il a alors l'idée de génie : présenter comme candidat à la présidentielle André Duda, un autre lui même plus jeune et doté de tout ce qu'il lui manque : charisme enthousiaste, femme et enfant. il gagne donc les élections c'est son Duda qui devient président.

3

aussitôt après les élections la purge de 8 années de gouvernement européiste commence (comme à chaque changement de majorité ici mais en plus fort). le chef Tusk des européistes y échappe, s'étant mis à l'abri au conseil européen, dont il fut nommé président par Merkel pour bons et loyaux services.

par contre la purge n'épargne pas l'armée et les services de renseignement coupant le lien avec certains réseaux qui téléguidaient le pays depuis l'étranger. cette velléité d'indépendance (après une aussi longue colonisation idéologique) choque comme une danse débridée sur la scène internationale. 

pinoquio dansant des claquettes

4

sans troupes sur place, plus possible de renverser le régime, comme en Ukraine et en Libye. même si Obama a rattrapé le manque depuis, les souverainistes au pouvoir ont gagné un an, alors que la menace grondait déjà.
sur le coup l'occident dut se rabattre sur les média pour influencer le peuple polonais. ayant colonisé sans scrupule le pays depuis 1989 "ils" découvrent effarés qu'il est plus difficile de soumettre un pays gouverné par la droite.

dialogue entre belle et la bête

5

fin 2015 le général Kiszczak, chef de la police secrète sous le régime Jaruzelski, décède de vieillesse tranquillement chez lui curieusement sans avoir été jugé. Sa veuve se rend en février 2016 à l’IPN (une juridiction chargée de documenter les périodes sombres de notre histoire) pour essayer de vendre (puis, n'y parvenant pas, de donner gratuitement) les dossiers compromettants qu’il conservait chez lui depuis des années.

"pourvu qu'ils soient indulgents... mieux vaut tard que jamais..."

6

Il apparaît qu’il s’en servait pour faire du chantage aux politiciens contre qui il avait des preuves à charge (en particulier l'ex président de la "transition" Lech Walesa). Une vaste opération coup de filet s’enclenche alors (juste après que madame Kiszczak eut apportée sa boîte de pandore.).

Il s'agit de rechercher d’autres papiers que d’autres ex officiers de la police du régime ont pu garder aussi (en particulier l'ex général de la "transition" Jaruzelski). Le gouvernement de madame Szydlo se saisit de l'occasion pour arrêter en même temps (presque) tous les ex officiers des services du renseignement intérieur qui peuvent encore nuire. par le chantage qu'il exercent. la peur change enfin de camp.  

7

La stratégie de l'opposition change alors. A Varsovie 40 000 personnes défilent contre le gouvernement. La mairesse Hanna Gronkiewicz Waltz, elle-même issue de l’opposition européiste, invente le chiffre de 200 000 manifestants, repris dans les média étrangers, sans citer la source plus partisane qu’impartiale. La pauvre Hanna, d’ailleurs embourbée dans plusieurs affaires de corruption, trouve sans doute plus facile s’inventer des amis qu’essayer de convaincre ses électeurs.

8

Sur facebook des fuites de messages privés (pas assez privés) révèlent que les manifestants étaient payés 50 pièces pour défiler s’ils venaient de Varsovie et 100 pièces s’ils avaient du faire le déplacement de province. Le généreux philanthrope et humaniste Georges Soros avoue publiquement être derrière les manifestations via sa fondation « open society » et financer l’opposition contre le gouvernement conservateur. Son mouvement « populaire », « spontané » et « démocrate » continue néanmoins, avec une poignée d’exaltés.

9

sommée par les occidentaux de s'expliquer sur sa politique la première ministre est convoquée devant le parlement européen en janvier 2016. madame Szydło étonne tout le monde en relevant le défi et répondant à cette "convocation" inédite d'un chef de gouvernement souverain. on imaginait mal un chef de gouvernement s'expliquer de sa politique devant les instances communautaires.

mais ça c'était avant. depuis François Hollande et Angela Merkel sont eux aussi passé par là. ah oui et l'attaque contre la Pologne a été contrée. la petite Beata (qu'ils croyaient abattre facilement.) a vengée toute les filles timides à l'école qui sans elles n'aurait jamais cru qu'elle pourrait devenir chef de gouvernement.

Alice géante jugée par la cour

10

La commission européenne n'a rien contre le fait que la Pologne accueille les chrétiens persécutés du moyen orient. mais elle offre aussi poliment un deal où la Pologne peut continuer à accueillir qui elle veut à condition de prendre aussi les fameux "migrants" que la commission lui impose.

notre pays devrait accueillir des "quota" d'immigrés potentiellement dangereux. "pas tous" nous dit on. comme un plat dans lequel le poison serait minoritaire.

11

en juillet 2016 pour se défendre d'un possible coup d'état, le président turc jette en prison des centaines de journalistes, d'enseignants, de militaires et de juges, y compris ceux de la cours suprême. pourtant, les média européens préfèrent voir la démocratie menacée en Pologne, suite à un changement de majorité.

La Pologne découvre stupéfaite la pratique d'une justice bruxelloise à deux vitesses et ne comprend pas que Bruxelles permette aux pays musulmans ce qu'elle interdit aux pays de l'est. Les dictateurs musulmans y ont plus de droits que les honnêtes gens.

 

12

Face à une proposition de loi autorisant la naissance de tous les citoyens (où selon les média occidentaux "interdisant tout cas d'avortement") les polonaises forment deux manifestations , la contre et la pour La manifestation « noire » autoproclamée #czarnyprotest et la « marche blanche » #białyprotest , favorable à la vie.

ces pasionarias s’accusent respectivement de « torturer les femmes » en les obligeant à garder l’enfant (même malade ou mettant en danger se vie) et de faire du trafic des corps de bébés avortés (par l'intermédiaire du planning familial). c'est Vous dire l'ambiance. des sauvages, on Vous dit, des sauvages.

chanson "des sauvages" pika honte tasse

13

en apparence tout est clair. tous les enfants préféreraient venir au monde dans un pays où leur droit à la naissance n'est pas remis en question plutôt que là où leur vie est moins protégée que celle des animaux... encore aujourd'hui un bébé a plus de change de survivre dans une polonaise chômeuse que dans une française aisée...

pendant quelques semaines tous les regards se tourne vers la bataille polonaise. avec cette idée de loi "zéro avortement" la Pologne était devenu la petite lueur d'espoir pour les enfants du monde entier.

enfant perdus de pierre pan avec fée clochette

14

devant le risque de violences le gouvernement Szydło renonce à ce projet. la loi polonaise demeure rivée au compromis des années 90. la guerre civile des sauvages n'a pas eu lieu. l'Eglise étant demeuré aussi discrète que Soros, les partisans de la vie comme ceux de l'avortement se calment peu à peu, retour à la case départ.

signe d'une volonté d'apaisement, les manuels scolaires gardent aussi leur contenu "gender", malgré les protestations des parents d'élèves. seule concession, les garçons sont encore autorisés à porter du bleu et les petites filles, du rose. alors, pays du catholicisme national ou pays du féminisme triomphant, la crise d'identité continue.

théorie du genre illustrée

15

A la fin de l'année la "Fondation Pro-droit à la vie" (Fundacja Pro-Prawo do Życia) décerne à Jarosław Kaczyński le titre de "roi Hérode de l'année" (récompensant chaque année le plus gros bourreau d'enfants du pays) pour n'avoir pas soutenu cette fameuse proposition de loi pro vie apprement disputée. Le chef du parti au pouvoir, ni président ni membre du gouvernement ni rien, gagne enfin un titre à sa démesure

le courronement du roi des fous

pourtant comme Vous pouvez le voir... il a encore l'église derrière lui... voilà Vous avez supporter un concentré de ce que nous polonais vivons tous les jours. ne Vous étonnez plus que 60 % d'entre nous ne votent pas.

et n'oubliez pas d'utiliser les boutons ici, en bas, pour partager cet article sur twitter et ses copains... parce qu'un cadeau est prévu ! pour la première personne qui arrivera à identifier correctement de quel film est tirée chaque image ou qui en identifiera le plus !

Tag(s) : #catégorie politique, #histoires drôles...(ben quoi...), #topliste

Partager cet article

Repost 0