Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le 11 11 2015 sortait au cinéma l'insurrection (de Varsovie).

que nous pouvons désormais trouver en version longue en dvd.

Jan Komasa s'était déjà illustré par un documentaire très réussi sur ce soulèvement polonais contre l'occupation. pour Vous rendre compte du soin apporté

au détail, fouillez bien le site (en français) de cette production, très réussi lui aussi. quantité d'

images d'archives ont été utilisées.

pour ceux que ça intéresse le titre du documentaire est "miasto 44".

on y voient beaucoup de héros ayant réellement vécu et combattu.

(mes amis de Poznan m'en voudraient sans doute de publier

sur l'insurrection de Varsovie 1944

le jour même du début de l'insurrection de Poznan de 1918.

mais bon je sais que Vous ne

le leur direz pas. continuons.)

*

pour rappel la résistance en Pologne atteignait des proportions numériquement incomparables avec sa petite soeur française, avec un million de soldats, de soldates,

d'infirmiers, d'infirmières,

un état parallèle sous l'état officiel, avec son système judiciaire, ses jugements et ses procès...

(parce qu'il fallait bien qu'une juridiction exécute les allemands, les polonais,

les juifs ou les russes qui profitaient de cette confusion pour violer ou voler.)

cet "état" (composé, comme la résistance française, de multiples organisations dont certaines

survivront en 1945 et l'occupation russe.) est à distinguer de l'état fantoche crée par les nazis

avec Varsovie pour "capitale" et comparable

à la France libre avec sa "capitale" à Vichy.

or en 1944 à l'approche des troupes russes, désormais en guerre contre l'Allemagne,

ces organisations de résistance font éclater ( contre l'avis du commandement basé à

Londres ) une insurrection.

la décision de lancer cette attaque, selon certains vouée à l'échec depuis le début,

est discutable et discutée jusqu'à aujourd'hui.

le triste résultat fut un massacre de la population civile et le pilonnage méthodique

de la ville par les nazis bâtiment par bâtiment.

les troupes soviétiques regardèrent sans intervenir, depuis l'autre rive

de la vistule, les civils polonais et juifs se faire lentement massacrer...

*

les insurgés de 1944

n'eurent même pas la reconnaissance historique puisque

leur opération est tout le temps confondue avec celle du

"ghetto de Varsovie"

resté curieusement plus célèbre.

voilà comment on refait l'histoire.

pourtant, à l'inverse des revendications catégorielles concernant le seul quartier juif,

l'insurrection de 44 regroupa des gens des plus diverses religions, catégories socio

professionnelles, nationalités et niveau de revenu en une même lutte

grandiose contre l'une des pires idéologies qui aient sali cette terre...

 

même la presse allemande, acquise au régime, fut

admirative de l'élan d'un peuple qu'elle voyait mort.

ma propre grand mère, alors servante dans une famille "aryenne" installé à Rawicz,

fut depuis cet instant regardée par ses "partons" comme une porteuse de flamme,

inoffensive en apparence, mais dont

on ne sait jamais à quoi s'attendre...

des années après elle me racontait comment leur attitude avait changé ce jour là.

l'insurrection dura 3 mois.

que cela soit une leçon pour nous, du poids que peuvent avoir même les faibles

actes de résistance, osés.

*

p. s. à une minute de la bande annonce on peut voir un fragment de la liturgie catholique

d'un mariage polonais (le moment où le prêtre enroule l'étole qu'il porte à son cou autour

des mains entrelacées des jeunes mariés.)

à retenir car on va devoir y revenir un jour.

Tag(s) : #-histoire de la Pologne, #évènementcommémoration

Partager cet article

Repost 0